La Route du Café: Rencontre avec FemCafe, une coop différente.

05 Nov La Route du Café: Rencontre avec FemCafe, une coop différente.

Un texte de Christian Lacroix, dans le cadre du projet La Route du Café. Visite d’une coopérative de café formée et gérée par des femmes dans le Chiapas au Mexique.

J’ai rencontré Claudia Nallely Illescas Palma, accompagnée de sa mère Clara Palma Martínez et son père,  Ernesto Illescas Marin qui nous présente l’organisation.

Je leur ai demandé: Pourquoi FEMCAFE ?

Claudia et sa mère m’ont expliqué que la formation de la coopérative venait en réponse à certains problèmes. Depuis longtemps les hommes quittent la famille pour aller travailler à Mexico et ainsi délaissent la gestion de la plantation et son entretien. Dans cette triste réalité, les femmes ont dû s’organiser entre elles, pour palier à la gestion des plantations de café. Rapidement, elles ont réalisé que les décisions alors prisent par elles étaient toujours pour le mieux être de la famille.

outil-du-producteur-de-cafei

Souvent c’est lorsque les gens sont poussés à trouver des solutions que les grandes choses arrivent.

Cette situation a fait prendre conscience aux femmes qu’elles pouvaient s’organiser et s’occuper de la gestion de la plantation. Plusieurs d’entres elles (30%) sont propriétaires de terres au même titre que leurs maris et souvent elles en sont l’unique propriétaire.

Aujourd’hui, l’organisation FemCafe est un exemple à suivre pour bien des producteurs et productrices de café au Mexique. Ces femmes ont évolué et survécu en installant la diversité agricole. Depuis l’arrivée d’une réforme agraire qui subdivisa les grandes plantations en plus petite pour les rendre accessibles à tous, les producteurs ne peuvent pas bien vivre seulement avec le revenu du café. Par exemple, la productrice que nous avons visité, Paula Morales Ixtla, produit aussi des fleurs, du cacao et des fruits. Cette dernière est une grande source de motivation et un modèle pour deux autres jeunes productrices que nous avons rencontré, Llama Briseida et Iraís Venegas Ramos.

25-10-16-izuhatlan-128

D’autres femmes diversifient en produisant des bijoux, ou encore du maïs et de la canne à sucre comme Don Gregorio Moreno García.

Cette organisation est constituée d’énergie pure et est une belle preuve que le café peut faire grandir la société. Il est agréable et inspirant de voir comment FemCafe améliore la qualité de vie des gens qui s’impliquent

.christian-et-gree%cc%87gorio-moreno-garcia

Pas de commentaires

Publier un commentaire

CODE PROMO : VACANCE - jusqu'au 1er août 2017 Rejeter